Prendre sa santé mentale en main

Photo by Mathieu Stern on Unsplash

Prendre soin de sa santé mentale… Voilà un sujet qui est rarement abordé. Dans les différents médias, on nous bombarde de mille et une astuces afin de prendre en charge notre santé physique: régimes divers et entraînements populaires. En contrepartie, le discours ambiant en ce qui a trait au malaise de l’esprit est bien différent. Souvent, les difficultés en santé mentale sont romancées ou dépeintes de façon sensationnaliste. Cela a pour effet soit de banaliser la réalité des personnes vivant avec ces difficultés ou de déresponsabiliser celles-ci en les dépeignant comme d’impuissantes victimes.

On s’entend, lorsqu’on parle de pathologie profonde et de troubles sévères et persistants, il est important d’aller chercher l’aide nécessaire auprès de professionnels qualifiés. Un trouble qui n’est pas traité peut se transformer en psychose et nous faire perdre le contact avec la réalité ce qui peut entraîner des conséquences dramatiques. Mais avant d’en arriver là? Peut-on être proactif et agir en amont?

Quand on parle de santé mentale, tout semble devenir à ce point intangible que cela nous pousse à croire qu’aucune action n’est réellement possible pour agir sur la qualité de celle-ci. Est-il vrai de croire que nous sommes impuissants face à notre bien-être psychologique?

Mais, en fait, c’est quoi la santé mentale?

Un funambule, s’il se raidi, n’arrivera pas à se maintenir en équilibre sur son fil de fer. C’est parce que l’équilibre n’est pas statique. La santé mentale, « c’est un équilibre dynamique entre les différentes sphères de la vie : sociale, physique, spirituelle, économique, émotionnelle et mentale. » Entretenir une bonne santé mentale nous permet de développer la souplesse nécessaire afin de naviguer les aléas de la vie, de se sentir utile, capable de s’actualiser et de se mettre en action. Lorsqu’on prend soin de notre santé mentale, on peut affronter les difficultés de la vie sans que notre univers ne s’écroule à chaque fois.

Comment s’y prendre alors?

Récemment, je me suis surprise à ressentir beaucoup de colère. Mon énergie était devenue très négative. Les échanges avec mon entourage étaient plus secs. Je vivais tout comme un agression. Je me sentais comme une bombe à retardement prête à exploser à tout instant.

Aspirant à une vie douce et harmonieuse, ce mode de pensée très réactif n’était pas du tout aligné avec ce que je désire dans ma vie. Je me promenais avec un nuage noir au-dessus de la tête depuis quelque temps déjà et ça devait changer.

Qu’est-ce que j’ai fait?

Premièrement, je me suis donné le temps et l’espace pour faire le point.

Il est bien difficile d’apporter des changement quand on a pas un portrait clair de la situation, quand on ne sait pas vraiment qu’est-ce qui cloche. Je me suis alors assise et j’ai fait mes devoirs. J’ai mis sur papier mes émotions, mes frustrations, mes pensées et mes désirs. Je me suis questionnée sur ce qui pouvait me permettre de faire le chemin entre où j’étais en ce moment et où je désirais me rendre.

Deuxièmement, je me suis créé un plan de match

Pour aller mieux et me diriger vers mes buts, ma réflexion m’a permis d’identifier trois points importants à travailler:

  • Je devais cesser d’endosser le rôle de victime. Je devais arrêter de blâmer le monde entier pour le tumulte émotionnel que je vivais. Je devais me responsabiliser et assumer l’état de la situation tel que JE l’avais créé.
  • Il me fallait cesser d’ignorer le contenu très négatif des paroles que je me disais dans ma tête. Je me devais d’agir afin de modifier mon discours intérieur si je voulais espérer voir un changement dans mes relations avec les autres et avec moi-même.
  • Je me devais d’accorder plus d’importance à mon opinion qu’à celle des autres. Je modelais mon idée du bonheur sur la conception qu’en font les autres plutôt que sur la mienne et ça créait beaucoup de frustrations en moi. Je devais m’affranchir de l’opinion d’autrui pour pouvoir avancer.

Et qu’est-ce que ça a changé?

Ce que ça a changé pour moi, c’est le sentiment de me réapproprier mon pouvoir et de ne plus subir ma vie. Je sais que tout n’est pas parfait, mais je sens que la démarche que j’ai entreprise m’aide à me sentir plus en confiance et heureuse.

Il n’est pas toujours facile d’entreprendre ce genre de processus. On peut aisément suivre le flot de la vie, aller où elle nous mène sans jamais faire de changement. Mais la journée où on s’avoue à nous-même qu’on n’est pas totalement heureux, que quelque chose doit changer, on a la responsabilité de se mettre en action.

Et vous, que faites-vous pour prendre soin de votre santé mentale?